Poster un commentaire

CHACARERA LA YAPA

Voici un rayon de soleil avec cette belle danse méconnue du folklore argentin.

Gracias a Carol Retamoso !

 

Poster un commentaire

FRESQUE DE FANDANGOS A COUPER LE SOUFFLE !

Merci au blog de SAMNANG libre de danse

 

Poster un commentaire

DE SUPERBES DANSEURS BASQUES…

sous des allures de paillasses ! Quel bonheur de retrouver une ambiance de fête !

Merci à Vamonos sur face book

 

 

 

 

 

Poster un commentaire

TA UN AUTE COP !

IMAG5302

C’est avec un pincement au coeur que la troupe du Larèr d’Escos ajourne ses répétitions et ses prestations comme le contexte sanitaire l’exige.

Mais ce n’est que partie remise. La vie commune reprendra bien son cours. Que petera un dia o l’aute aqueth lèd virus !IMAG5312

 

Poster un commentaire

LE LEVER DU RIDÔT, C’EST POUR BIENTEAU !

A VOS AGENDAS pour un petit rappel :

SPECTACLE VELHADA GASCONA « les Landes Pittoresques » par la troupe du Larèr d’Escos

dimanche 29 MARS 15 H Amou salle communale (entrée libre)

dimanche 5 AVRIL 17 H St Etienne d’Orthe salle communale (ATTENTION ! SUR RESERVATION)

Nous vous conseillons de venir à Amour et si impossibilité pour cette date, veuillez contacter la troupe à transportsloubet@wanadoo.fr.

thumbnail_WP_20160911_15_19_02_Pro

Des rondes anciennes à l’expression théâtrale, tout un programme !

Taicousi Ramelet moundin

Poster un commentaire

LES LANDES A L’HORIZON

IMAG2216 La troupe du Larèr d’Escos va bientôt remonter sur les planches à la conquête du pays landais. A tout Seigneur, tout honneur !

Les répétitions vont bon train depuis décembre. La veillée « Les Landes pittoresques » refait peau neuve avec une formule plus spectacle. Les chansons populaires collectées par Félix Arnaudin sont toujours au rendez-vous, agrémentées de danse, musique, jeu et lecture ainsi que de scénettes truculentes, toutes inspirées du témoignage du célèbre folkloriste gascon.

A noter sur vos agendas  :

DIMANCHE 29 MARS AMOU 15 h à la salle communale (organisation le FAPI DES LUYS)

DIMANCHE 5 AVRIL ST ETIENNE D’ORTHE 17 H salle communale

(organisation LOS GASCONS DEU HOURCARRIU)

REPET VEILLEE GASCONNE 1ER FEVRIER 2020

Récit chanté au cours d’une répétition printanière

 

Poster un commentaire

CHANTER SOUS LES ÉTOILES

Poster un commentaire

LES MESSAGÈRES DE LA BONNE ANNÉE

Poster un commentaire

FRANC SUCCES EN PAYS BASQUE

phot abbaye lahonce extérieur

photo abbaye lahonce inérieurabbaye lahonce cour intérieure

Le magnifique site de l’abbaye de Lahonce  s’avéra un lieu privilégié pour une bien belle soirée.

Chanter en Euskadi fut une première pour la formation vocale TAI COSI. Un public associatif ainsi que des mélomanes curieux et des sympathisants répondirent présents à l’initiative de Atxi eta Xegi, section « cours d’espagnol ».

Les répertoires traditionnels de la montagne béarnaise et le chant à danser de Gascogne semblèrent une grands découverte pour ces habitants locaux, de souche ou non. Le charme de la variété des chansons, des polyphonies, de la danse et de la mise en scène conquirent l’assistance qui se laissa transporter dans un univers dépaysant servi par une magnifique acoustique. Le soutien technique a réussi heureusement à préserver cette qualité naturelle.

La chaleur des applaudissements, les compliments et les questions des spectateurs se firent l’écho de cette surprise. La complicité enjouée des chanteuses, le final animé de drôlerie remplirent la voûte d’une ambiance décontractée et dynamique.

Certains ont trouvé même plus vivant que les chorales basques ! Alors, là, ce fut un retour inattendu car le chant béarnais passe pour moins festif que le répertoire basque ! Mais, le secret des Tai Cosi c’est l’alliance avec le chant pour la danse qui donne envie de bouger et ce plaisir latent du mouvement se communique avec bonheur.

Pour conclure, on peut retenir le commentaire d’une spectatrice : « des Tai Cosi émane une générosité. »

La soirée ne s’arrêta pas à ce préambule. Le quatuor de guitares classiques TAFALLA fit voyager l’assistance dans les folklores du monde et les musiques de films. Un éventail riche de pièces courtes (adaptées à l’écoute de rue) se maria mélodieusement avec des arrangements réussis. L’auditeur avait vraiment l’impression d’apprécier une musique d’ensemble qui se suffisait à elle même.  Un gros succès pour Tafalla fut aussi au rendez-vous.

Pour clôturer, l’association convia les artistes et les sympathisants autour d’un bon buffet et les Tai Cosi ne manquèrent pas de faire danser les convives.

Un accueil hors pair dans un site exceptionnel avec un excellent public, puissent les Tai Cosi tourner encore en Pays Basque !

article annonce concert Sud Ouest 10 décembre 2019

Annonce journal Sud Ouest 10 décembre 2019

 

 

 

 

 

Poster un commentaire

Soirée musicale hispano – béarnaise

images

Avec le soutien de l’association Atxi Eta Segi,

la section « español » vous convie à une soirée musicale

le samedi 14 décembre

à l’abbaye de Lahonce

à partir de 20 h 30.

Afin de poursuivre sa mission de promotion de l’enseignement de la langue de Cervantes et afin d’en diffuser sa culture, la section « español » compte récolter des fonds pour investir dans du matériel pédagogique à travers ce moment  culturel et festif.

Vous y êtes chaleureusement conviés.

Nous lèverons le rideau pour découvrir la nouvelle création en langue béarnaise du groupe Tai Cousi d ‘Escos, interprétée par quatre chanteuses : Mireille, Nicole, Marie Hélène et Marie Claire.

Fortes de leur longue expérience de la danse traditionnelle, de la scène et unies par leur histoire commune, elles vous convaincront du plaisir revivifiant d’un répertoire chanté et dansé.

Les Tai Cousi ont sculpté naturellement leurs timbres et leurs phrasés. Elles ont poli leur son telle une plage de galets roulés par les eaux du gave.

Nous poursuivrons notre voyage avec le groupe Tafalla, formation composée de trois guitaristes et d’un bassiste. Le quatuor propose une musique instrumentale moderne, libre, allant de la musique classique aux musiques du monde avec pour objectif le plaisir commun de jouer de la guitare et le partage de leur passion avec le public.

Sur scène, Tafalla captive son auditoire par ses envolées musicales, parfois douces, parfois intenses qui ravissent les passionnés comme les nouveaux auditeurs.

Nous vous attendons très nombreux, le cœur ouvert, enthousiaste à l’idée de vous retrouver bientôt.

imag5089.jpg

 

Poster un commentaire

UN JOLI SUCCES POUR LE CONCERT INVENTURA VI

SALUT FINAL INVENTURA VI.jpg

La Novem, Les Tai Cousi, Los de l’Arribèra entourent Geneviève Clément Laulhère, directrice artistique de ce beau projet mettant à l’honneur la richesse du chant traditionnel pyrénéen et gascon.

L’idée fut de valoriser le chant soliste par des amateurs du territoire. La Novem, elle, joua de sa qualité professionnelle pour croiser expressions traditionnelle et contemporaine dans les pièces polyphoniques ainsi que dans les intermèdes des « corps sonores ».

Les Taï cousi ont largement participé avec 7 interventions : soli de chant de montagne et de composition (« Un dia un vieilh arbolet » par Marie claire Maisonnave) ainsi que des danses (rondes des Landes et branle d’Ossau). Le récit du spectacle s’appuyait sur les paroles de « un dia un vielh arbolet ».

On pourrait décrire ce concert comme une promenade vagabonde d’histoire en histoire, de chant en chant, parsemée de poésie et d’effets sonores plutôt éloignée d’un fil conducteur structuré.

La jolie petite église d’Auterrive afficha complet ce début novembre 2019 avec les sympathisants locaux et le public fidèle de la Novem. La Mise en scène sobre et posée d’Alain Munoz fit planer une atmosphère particulière, propice à l’écoute et à l’apaisement. L’ovation finale par une assistance qui s’était retenue d’applaudir pendant 1 h 30, révéla le contentement de chacun et l’enthousiasme de nouveaux spectateurs, touchés par l’originalité et la qualité de ce spectacle.

Sur l’invitation du Larèr d’Escos, tout le monde put s’exprimer joyeusement autour d’un vin d’honneur à la salle des fêtes, à qui mieux mieux entre la « batalèra » et la « cantèra ».

 

 

 

Poster un commentaire

CONCERT INVENTURA

L’ensemble vocal pyrénéen LA NOVEM a fédéré des chanteurs amateurs du Béarn Ouest pour produire son 6ème concert INVENTURA

DIMANCHE 3 NOVEMBRE à 17 h en l’église d’AUTERRIVE (près de Salies).

   L’intitulé « Ausèths, flors e arradits » (Oiseaux, fleurs et racines) reprend la poésie d’une composition de Marie Claire Tapie, fil conducteur du spectacle.

Les Tai Cousi d’Escos sont part prenantes du projet et répètent depuis quelques mois sous la direction artistique de Geneviève Clément Laulhère, chef de choeur de LA NOVEM.

Un travail en profondeur de la voix de poitrine et une recherche d’un son de caractère ont été mis en place afin de répondre au goût esthétique choisi pour l’événement.

Les Tai Cousi émailleront le spectacle avec quelques mouvements de chansons de danse, leur spécialité et originalité.

IMAG4948.jpg

 

1 commentaire

VEILLÉE GASCONNE EN MIDI PYRÉNÉES

Taicousi Ramelet moundin

Au quartier St Simon de Toulouse, l’atmosphère fut appropriée pour la présentation de la première des « LANDES PITTORESQUES » : soirée, petite salle, public confidentiel, échange avec le groupe folklorique du Ramelet Mondin. Les ombres jouaient sur les murs entre poésie, chansons, danses, musique et autres facéties gasconnes. L’assistance comptait peu de locuteurs occitans. Cela n’a semble t’il pas gêné l’assistance pour apprécier ce spectacle riche en émotions et en ambiances.

Lagarde veillée gasconne.jpg

Le lendemain, à Lagarde, en plein coeur du Lauragais, ce fut le grand rendez-vous. Le public de « autan des villages » se déplaça nombreux et motivé par l’amour de la culture et de la langue occitanes. Même si le parler landais était distant de leur languedocien, les spectateurs réactifs et chaleureux ont suivi tous les bons moments de théâtre, de chant, de lecture, de jeu. Une ambiance formidable régna dans le spectacle.

Tout se finit par des chansons et des danses partagées. Et cerise sur le gâteau, le carillonneur du village lança dans le ciel limpide de ce dimanche après midi, des airs gascons et même basques.

Ce fut un moment de grande découverte et de belle émotion que de chanter sur le son des cloches de l’église.

Poster un commentaire

LE PROJET SCENE 2019 POUR LE LARER

tract landes pittoresques lagarde st simon

Après un hiver de préparation, le Larèr d’Escos se lance dans la production de sa dernière idée de spectacle. Il s’agit d’une réalisation « multi-fruits », comme à l’accoutumée, mais dans des conditions matérielles extrêmement légères aussi bien pour la troupe que pour les organisateurs. Le but est de cibler un petit public de proximité et de provoquer une occasion de rencontre autour de la culture gasconne.

La tournée en Midi Pyrénées sera un merveilleux banc d’essai pour cette performance innovante. Si les languedociens se laissent charmer par ce folklore revisité, le tour sera joué pour pouvoir revenir en beauté dans le pays béarnais.

Poster un commentaire

SUPERBE SITE POUR LE CARNAVAL DE PAU

IMAG4673

IMAG4670.jpg

Les bas fonds du Hédas ont accueilli avec bonheur la liesse carnavalesque de la cité pauline. Le coeur de ce quartier, agréablement restauré, donna libre cours aux événements festifs de la semaine (chasse à l’ours, pantalonnade, concerts et bals).

IMAG4650.jpg

Une ambiance familiale sentait bon le soleil, les produits locaux et le dolce farniente des lendemains de fête. Autant de marches, d’escaliers, d’esplanades pour ressourcer ses énergies.

IMAG4649.jpg

Le fief de la culture occitane : lo cafè deu bourrèu sous la marionnette de carême qui brandit son hareng de mauvais augure.

IMAG4658.jpg

Passionnés de culture occitane, amateurs de musique traditionnelle ou néo trad,  de musique rétro ou électro acoustique ont pu se rassembler sur un immense parquet pour apprécier le plaisir de la danse dans la bonne cadence. Merci aux groupes TRIPOUX et EBTè.

Poster un commentaire

Un accent d’antan pour passer l’an

Marguerite Nicolas, collectée dans ce reportage, marquerait ses 100 ans en 2019. Son accent d’un autre temps fait partie de ce patrimoine immatériel qui donne la couleur sonore de nos provinces.

ALORS, N’OUBLIONS PAS NOS ACCENTS EN 2019 ! BONA ANNADA !

 

Poster un commentaire

BONS SOUVENIRS DES LANDES !

https://player.ina.fr/player/embed/CPF86615196/1/1b0bd203fbcd702f9bc9b10ac3d0fc21/wide/1

Poster un commentaire

Le village de Laàs sans paillettes

Laàs doit sa notoriété à son château et à ses événement festifs d’envergure bien médiatisés. Mais on peut apprécier aussi le charme de ses rues et de ses quartiers au cours d’une simple promenade.

Poster un commentaire

Un bijou de la danse basque

cliquez sur le lien suivant :

soka dantza par Burgaintzi place du foirail à Saint Palais

 

Poster un commentaire

ESCOS CULTURE !

7 AOÛT 2018 : LE BAL DE L’ATELIER D’ÉTÉ DE DANSE TRADITIONNELLE

IMAG3661[1].jpg

L’orchestre Klip eta Klop de Larressore a animé la soirée de clôture toujours avec autant d’allant et de sympathie.

IMAG3660[1].jpg

Le rond du Saut Basque pour les débutants et les confirmés sous la houlette de Marie Hélène Vignau. En fond, le poster géant du fronton d’Escos que la météo n’a pas permis de contempler en réalité.

La rencontre s’est accompagnée d’un buffet pâtissier avec toutes les spécialités gourmandes du public danseur.

13 JUILLET 2018 : CONCOURS DE PHOTOGRAPHIES

Près de 60 photographes amateurs ont participé à cette édition organisée par Patrick Hourcade et son équipe. Voici les oeuvres des lauréats. Les 3 gagnants sont originaires d’Escos et d’Auterrive. Il y eut également 12 nominés. Le jury a délibéré fort longtemps car selon les organisateurs, le niveau de qualité monte. Le thème était les animaux.

Resized_20180714_124024_8223[1].jpg

Resized_20180714_124006_1508[1].jpg

Resized_20180714_123953_2815[1].jpg

 

Poster un commentaire

BIDACHE : les derniers feux du spectacle

 

IMAG3626[1].jpg

Ce dimanche 5 août verra l’ultime représentation de l’évocation historique du Pays de Bidache. Pour les retardataires locaux, ne manquez pas les scènes de genre, de cavalerie et les belles danses en costume d’époque. Rendez-vous à 19 h sur l’esplanade du Château des Gramont.

Poster un commentaire

Les Tai Cosi à Bidache

Cette fin juillet 2018, les Tai Cosi ont rejoint les Companyons d’Orfée d’Escos pour quelques pas de danse à l’occasion du spectacle historique de l’association Mosaïque « Mémoire de femmes ».

IMAG3419IMAG3550IMAG3416

IMAG3445.jpgimag3435.jpg

IMAG3570.jpgIMAG3583.jpgIMAG3578

Mais elles n’ont pas oublié de chanter à l’occasion du pique nique XIXème siècle sur l’esplanade du château des Grammont.

IMAG3488.jpg

IMAG3602.jpgimag3594.jpg

IMAG3506

Shens desbrombar de har tringlar lo veire de Jurançon !

IMAG3592

 

 

 

 

Poster un commentaire

LES ANIMATIONS DE L’ÉTÉ

IMAG0594[1]

L’atelier de danse traditionnelle a débuté le mardi 10 juillet sur la place des tilleuls à 21 h pour tous niveaux et tous publics et ce jusqu’au mardi 7 août 2018.

Assouplissez vos espadrilles pour découvrir le Saut Basque, le Quadrilh d’Escos, le baztango zortzikoa du Carnaval de Lanz, des danses de couple et autres répertoires d’animation. La séance gratuite est animée par Marie Hélène Hitta-Vignau de l’Association Lo Larèr d’Escos. 05.59.38.45.08.

Repli assuré en cas de mauvais temps.

IMAG0410[1] Le spectacle historique de Bidache se déroulera les 27, 28, 29 juillet et les 3, 4, 5 août 2018 en fin d’après midi. Les Companyons d’Orfée d’Escos agrémenteront cette fresque avec leurs compositions chorégraphiques (Moyen Age, époque baroque, XIXème siècle). Cette année, une création costumes verra le jour avec les amples robes à volants, les crinolines et les capelines de la cour d’Eugénie.

Poster un commentaire

NOUVEAUX PAYSAGES

Les bassins des Gaves et de l’Adour ont connu des inondations d’ampleur exceptionnelle le mercredi 13 juin 2018.
Voici quelques paysages familiers transformés qui, de mémoire d’homme, ont bien surpris les riverains.

Montage Association Lo Larèr d’Escos
Photos Solange Serres
Fond sonore Celtic Music

 

Poster un commentaire

« A l’entorn de mon studio »

nau arroses dans le micro, arrosé fléyrejan bibe lou bét boutoun d’arrose, arrousé fléyrejan bibe lou bét boutoun d’argent »

A l’occasion des préparations du spectacle historique de Bidache, les Tai Cosi ont enregistré la ronde de Félix Arnaudin au studio professionnel de Simon Labeyriotte de Peyrehorade. Sous la houlette du metteur en scène, Panpi Barthaburu de Saint Palais, elles ont apporté une touche enjouée et spontanée au répertoire pour coller à l’esprit champêtre du scénario. Travail vite fait bien fait, à la grande satisfaction des organisateurs artistiques.

Le rendez-vous est pris pour la 1ère grande répétion le 15 juillet au château des Grammont.

tai cosi bl ibos 1

Les TAI COSI au bal de la Hesteyade d’Ibos 2018

Poster un commentaire

UN DE ENERO, DOS DE FEBRERO…

…TRES DE MARZO, CUATRO DE ABRIL, CINCO DE MAYO, SEIS DE JUNIO, SIETE DE JULIO SAN FERMIN…

Comme le décline la fameuse RONDA DE LA SAN FERMIN, le 5 mai fait partie du décompte festif qui donne un avant goût des célèbres liesses du 7 juillet à PAMPELUNE.
Ce jour là, une découverte historique de la ville, un bain dans son ambiance diurne et nocturne impressionnent forcément le promeneur de passage, surtout quand il est accueilli par de charmants hôtes pampelonais. Un voyage authentique dans le vif et dans le coeur de la Navarre qui scelle l’amitié Pampelonaise et Escossaise autour du Château Carrère d’Escos.

La longueur du diaporama n’a pas permis l’enregistrement des images en haute définition. Pour cela, il faut penser à cliquer sur la roue crantée (paramètres) en bas à droite de l’encart et sélectionner la qualité 1080p. Bonne lecture.

Poster un commentaire

LES TRÉSORS DE MOISSAC

Un stage de chant en musique ancienne fut l’occasion de découvrir à bicyclette les alentours de cette cité si réputée. Une promenade tranquille et verdoyante vous attend dans cette halte du chemin de St Jacques de Compostelle.

 

4 Commentaires

FLEURS DE BAL

IMAG2754.jpg

On ne pouvait douter que le village bigourdan d’Ibos était en fête les 13, 14 et 15 avril 2018. Les grilles des maisons et les rues étaient parées de décorations multicolores. La Hesteyade qui met à l’honneur le chant pyrénéen battait son plein.

IMAG2745.jpg

Après un « estanquet » bain de soleil, les Tai Cosi rejoignirent la salle Pierre Comet pour les balances puis la salle de La Bianave pour le repas d’accueil 4 macarons, entièrement maison.

IMAG2760.jpg

IMAG2762.jpg

Carte postale des Tai Cosi sur fond de Collégiale

Fini le tourisme. Passons aux choses sérieuses : le bal de la Hesteyade.

EBTè ! ouvrit la soirée avec un concert électro acoustique, voix. Joan Francès TISNER et François DUMEAUX présentèrent une musique d’avant garde tout fraîchement  inspirée d’une résidence d’artistes qui surprit un public fort nombreux et féru de danse.

Les Tai Cosi prirent le relais avec une vocalité plus attendue. Elles tentèrent de faire partager le plaisir archaïque de la ronde de la Grande Lande. L’entreprise ne fut pas facile.

Bal du futur ? Bal du passé ? Le public reste encore à inventer dans les contreforts pyrénéens !

Heureusement, les répertoires chantés plus « classiques » (danse de couple, rondeaux et branles) rassemblèrent tout le monde autour de l’enthousiasme et de la joie du mouvement.

Le bal atteignit son point d’orgue avec l’orchestre La Saucisse de St Michel. Ce groupe musette trad fit le bonheur d’un parquet impressionnant. On avait le sentiment de replonger dans les recueils d’harmonie des années 1930 qui eux même reprenaient les musiques du XIXème siècle.

L’école associative de musique traditionnelle de Tarbes, Balensoirs, offrit une belle prestation pour la danse et l’écoute. Après les derniers chants des Tai Cosi, la troupe descendit de scène pour un ultime pot pourri de rondeaux en acoustique. Il était tard et le public s’était restreint autour des « traileurs » locaux.

Un grand bal que cette hesteyade 2018 de par la variété et la qualité des intervenants, de par le nombre incroyable de participants. Une ambiance motivée et entraînante y règne ainsi que le plaisir de la rencontre. La configuration exceptionnelle de cet immense plancher de qualité continuera à attirer les amateurs de danse de toute la région.

IMAG2742.jpg

 

Poster un commentaire

TRAIL LAN LA DERI DERI DA

trail st pé de léren rondeauLe défi de rondeau non stop connut une ambiance dynamique et bon enfant au Festival du Primtemps de l’Arribèra 2018. De main de Maître, Jean-François Tisnèr garda la cadence tout en animant avec drôlerie ces 2 h continues de chant et de danse. Le « show biz » local des Chancaires fut bien sûr de la partie ainsi que Bastien des Tripoux (orchestre de la soirée) qui créa des intermèdes avec des rondes du Quercy.

Les Tai Cosi, pour leur part, assurèrent des poses avec leurs rondes de la Grande lande en apportant une accalmie du rythme, des changements chorégraphiques et une installation plus longue dans la chanson.

trail st pé de léren ronde.jpg

Le défi serait-il de 3 h l’an prochain ?

 

Poster un commentaire

LES TAI COSI A LA HESTEYADE D’IBOS

affiche hesteyade Ibos 2018

PRESENTATION DES TAI COSI POUR IBOS : cliquez sur le lien ci-dessous :

https://www.facebook.com/plugins/post.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Fhesteyadedebigorre%2Fposts%2F870486873131272&width=500

En résumé : les Tai Cosi participeront au bal gascon du vendredi soir 13 avril au centre culturel Pierre Comet. Elles présenteront des intermèdes de rondes de la Grande Lande (source Félix Arnaudin) et de danses en couple (répertoire traditionnel ou compositions).

Programa-dera-41au-Hesteyade-de-Bigòrra (1)

Poster un commentaire

Lo PRIMTEMPS qu’ei arribat !

Pulmonaires de la fontaine de Marmoun

Pour tous ceux qui apprécient les ambiances festivalières, voici le programme du PRIMTEMPS DE L’ARRIBERA de Saint Pé de Léren les 5-6-7 avril 2018 avec ses nombreuses facettes qui peuvent enchanter tout type de public.

livret-pages-centrales-prog

Les Tai Cosi ont choisi, pour leur part, de découvrir ce premier TRAIL DE LA RONDE CHANTÉE. Pendant 2 h de défi et d’endurance, sans interruption du mouvement, les chansons vont enchaîner et déchaîner les amateurs de ces danses les plus ancestrales. Souhaitons un joyeux mariage aux répertoires de Bretagne, du Béarn et de la vieille Lande et peut être à d’autres rondes venues d’ailleurs !

Et pour de plus amples détails, cliquez sur le lien du primtemps de l’arribèra :

https://www.facebook.com/plugins/post.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Fchancaires%2Fposts%2F609154369425770&width=500

Poster un commentaire

UN MYTHE, UNE HISTOIRE, UN VILLAGE : ATHOS !

Poster un commentaire

LE BÉARN ENSORCELÉ DE NEIGE

 

2 Commentaires

AUVILLAR ET SA CAMBA TÓRTA

On ne pourrait dissocier cette charmante bourgade du Brulhois (Tarn et Garonne) de sa « Camba Tórta », de sa jambe tordue évoquant le pied noueux de la vigne. En 1995, on a bien connu, en ce lieu, la fameuse fête de la Saint Noé, patron des vignerons de ces coteaux longeant les rives de la Garonne.

Cette association enracinée dans son terroir oeuvre avec bonheur et notoriété à la transmission des musiques et danses traditionnelles occitanes et en particulier gasconnes, depuis les années post revivalistes du folk (1980 – 1990).

C’est à une superbe rencontre qu’elle a invité son public le 17 février 2018 : stage de branles où les participants affluèrent, souper avec une garbure géante à la mode locale, concert chanté et conté qui expliquait le mariage gascon du XIXème siècle et enfin le bal à la voix, le tout animé avec brio par le Duo Corbefin Marsac pour sa dernière édition à Auvillar.

La soirée se poursuivit avec les instrumentistes de l’association et ses sympathisants.

Souhaitons longue et belle vie à la Camba Tórta sans jamais dénouer ses talents et son accueil dynamique et sympathique.

Poster un commentaire

SENT PANÇARD TRAVERSE L’ATLANTIQUE !

FOT5711[1]

Le célèbre roi du Carnaval est doué d’une vie multiple.

A Salies de Béarn, juché surs les épaules des porteurs de samaus, il triompha au concours des « PINCEAUX D’AUTOMNE 2017 ».  Il a tenu son rang parmi les premiers lauréats. Son tableau est resté dans la cité du sel pendant que son personnage regagna le CENTRE ARTISTIQUE  de Jean Bernard LALANNE à Castetnau Durban en Ariège.

Infatigable voyageur, ce monstre sacré de la liesse populaire s’est refait une santé sous les glacis du peintre pyrénéen.

FOTB32F[1]

En grand costume d’apparat, il ose enfin traverser l’Atlantique pour présider le G20 des bouffons (U.S.A.). Un joaldunak (porteur de cloches du Pays Basque) veille sur sa Majesté dont l’auguste figure rappelle étrangement la bonhomie rigolarde de Gégé Depardiou.

Depardieu[1]

Que la notoriété carnavalesque de Sent Pançard puisse séduire des amateurs de peinture américains est vraiment un pari loufoque, mais un pari tout à l’honneur de ce personnage extravagant et subversif !

2 Commentaires

CARNAVAL BIARNES 2018 de PAU: UN CRU D’EXCEPTION !

Les hostilités firent rage à la barricade du boulevard des Pyrénées (la sèga). La conquête de la capitale béarnaise par Sent Pançard et sa garde rapprochée (paillasses et pompons girls) fut longue et houleuse. Sur fond de joutes politico comiques, les notables de la ville ainsi que les « manu militari » repoussèrent en vain les assauts du roi du Carnaval. Des intermèdes chantés entraînants et des « waka » convaincants ponctuèrent un jeu de scène dynamique où rivalisèrent négociations fantoches, parodies démocratiques, épreuves rigolardes et parties de « patac » (bagarre) à coups de jambon : « BALANÇA LO TON PÒRC ! » était inscrit sur l’écharpe de Sent Pançard. La passerelle était trop belle pour les flibustiers ripailleurs !

Le brigadier de la marée chaussée, Ramonin, se distingua par son charisme tant dans le management de ses troupes que par sa superbe prestation vocale. L’imposant Sent Pançard ne fut pas en reste non plus pour inciter son peuple à la révolte. Les journalistes reporters Guilhem et Bérénice se démenèrent à chaud dans l’information.

Cet avant goût théâtral de qualité laissait augurer le meilleur pour le procès.

Place de la libération, sur les marches du palais de justice, tout se joua dans l’excellence. Un diaporama géant très réussi présenta un Sent Pançard historico people et fit patienter grands et petits. Les chansons d’ambiance de Matiu et Ramonin chauffèrent le public. Puis la parodie de justice s’installa avec une efficacité époustouflante et redoutable. La comédie fut parfaite : scénario, texte, diction, rythme, jeux de scène, jeux d’acteur, musique et chant. Rien ne fut laissé au hasard. Le fil théâtral se déroula avec fluidité, naturel et drôlerie. Mention spéciale pour les moments d’émotion : la confession intime de Sent Pançard, l’évocation des célébrités disparues dans l’année et la reprise de « Que je t’aime » de Johnny en chef d’accusation. Le spectateur pouvait grandement apprécier la chance de jouir d’un tel spectacle d’art populaire.

Une foule nombreuse descendit vers la place Gramont pour la crémation. Là, les facéties rustiques des paillasses côtoyèrent la file des snowboarders qui, eux, n’étaient pas déguisés. Et encore des chants, des danses et des musiques d’orchestre dirigées à la baguette de tambour pour pleurer la fin du Carnaval.

Un bien bel hommage à la langue et à la culture occitanes que l’investissement de tous ces bénévoles, optimisé de main de maître par la relève des jeunes artistes.

Poster un commentaire

LAJUSON, l’oublié ?

Il est de ces villages ravissants que compte le Béarn et que l’on ne traverse plus.

IMAG2000

IMAG2001

Les cascades tumultueuses du Lausset en crue sous le pont du XIVème siècle.

IMAG1998

IMAG1996.jpg

IMAG2003.jpg

L’arrivée au vieux pont.

IMAG1999.jpg

La vue depuis le vieux pont.

IMAG2004.jpg

En remontant vers le village.

IMAG2005.jpg

En retournant la tête, la vue descendante.

IMAG2015.jpg

En se dirigeant vers la plaine du gave, on tombe sur le cimetière protestant

IMAG2014.jpgIMAG2010.jpg

 

IMAG2011où des stèles affichent des paroles bibliques gravées.

Un peu plus loin, en passant sous la route, on découvre les menhirs de la carrière.

IMAG2016.jpg

imag2023.jpgIMAG2022.jpg

En revenant dans le bourg et en dépassant l’église, une bâtisse affiche un mur d’enceinte remarquable.

IMAG2024.jpgIMAG2007.jpg

Le campanile typique de l’église.

IMAG2034.jpg

Le porche de l’église magnifiquement restauré. On distingue la tombe de l’ossuaire dont parle la plaque du cimetière protestant.

IMAG2037.jpg

IMAG2040.jpg

Tous les détails d’ouvrage sont en harmonie avec le site.

IMAG2039.jpg

Les grilles, les murs, les fenêtres mansardées se festonnent à Araujuzon.

IMAG2030.jpg

Un panorama unique depuis l’esplanade du cimetière avec un front de maison en pierre très ancien.

IMAG2035.jpg

A quelques pas, l’ancienne auberge REY et son quilhè qui furent un des fleurons de la vie sociale locale.

IMAG2041.jpg

La beauté du village vient en partie du dénivelé de ses rues. Les lignes des murets, des toits, des recoins des maisons s’entrecroisent en laissant plonger le regard.

Chaque demeure a son cachet dans un goût créatif et libre. Des boiseries et des volets bleus, blancs, verts, jaunes, rouges, mauves, violets, marron, gris se côtoient sur une palette de crépis et de pierres apparentes. Tuiles rouges mariées aux tuiles grises, on sent s’approcher la montagne.

IMAG2027.jpg

Par bonheur, le charme suranné de lieux abandonnés subsiste toujours.

Même le temps maussade ne peut attrister Araujuzon. On perçoit le claquement de la pelote dans le mur à gauche. On entend badiner les promeneurs du dimanche dans une rue principale accueillante et paisible.

Au cas où les habitants ne mesureraient pas la chance d’avoir un si joli village, bifurquez au rond point de la route nationale pour le leur signaler ! Araujuzon ne peut pas devenir l’oublié de la déviation.

C’est ce que clame avec véhémence le Lausset !

 

 

 

Poster un commentaire

LE QUADRILLE D’ESCOS S’EXPORTE !

quadrilh Toulouse patinette

LE QUADRILLE DE BAL REVIENT AU SALON !

A l’occasion d’un stage de chants séfarades, des membres de l’Association Lo Larèr ont rejoint Toulouse pour un week end bien arrosé. Les animateurs de danse de Pais de Cocanha en Lauragais, amis de longue date, ont saisi l’opportunité pour organiser une soirée quadrille. Les collectages du quadrille d’Escos sur ce même blog avaient suscité leur intérêt. L’aspect ludique et informel de cette adaptation locale pouvait enrichir la dynamique de leurs ateliers de danse traditionnelle.

Mais en ville, tout est compliqué pour trouver une salle. Pour échapper à l’entrée du métro des Carmes par un temps déplorable, la joyeuse troupe s’est retrouvée avec bonheur dans un appartement de l’ancien Toulouse très assorti au répertoire XIXème.

quadrilh Toulouse pastourelle.jpg

APRES LE PAS DE PATINETTE, LA PASTOURELLE.

La soirée s’est terminée autour d’une bonne table où les produits du terroir béarnais furent grandement appréciés.

Foi de Gascon ! Le quadrille d’Escos se dansera en Midi Pyrénées !

quadrilh Toulouse ponts.jpg

5EME FIGURE : LE GALOP ET LES PONTS.

Poster un commentaire

RONDES A LA CHAPELLE

la-chapelle-d-aurit-parfaitement-restauree-sera-inauguree-samedi-matin-rene-lartigueL’atelier de rondes de Gascogne bénéficia d’une ambiance particulière dans cette chapelle d’Aurit récemment restaurée, à Hagetaubin. La quinzaine de stagiaires se prêta au jeu de la danse au chant dans la programmation des festivités de fin d’année organisées par REVEILL’OC.

Le groupe partit de l’interprétation de chansons de danse issues de l’enquête de Félix Arnaudin, collecteur de la grande Lande  à cheval sur les XIXème et XXème. Les animatrices du Larèr d’Escos combinèrent l’analyse des sources et leur vision de l’art du mouvement.

Le public accueillit avec un intérêt grandissant cette démarche ainsi que toutes les questions motrices, musicales, linguistiques que soulèvent la reconstitution d’un tel répertoire. (pièces : « LOU MOUN PAY M’I A DAT », « MARGOT BOU PA DANSA », « A NOSTE  CRAMPETE »)

Mais la chanson de danse a pu aller plus loin et se projeter dans la sensibilité d’aujourd’hui. Ainsi les compositions du LARER : « QU’I A NAU ESCUTS DENS LO SOLIER », « LA DINDOLETA », « DANS MON PAYS Y AVAIT DES PRÉS » ont permis d’évoquer nos propres histoires : les  qualités et les travers humains (éternel sujet !) et l’avenir écologique des Landes.

Tel un bouillon d’essai, l’atelier a permis de mettre en perspective un mouvement collectif proposé et le caractère musical de la chanson, toute en recherchant l’aisance et l’harmonie du cercle.  L’enthousiasme fut au rendez-vous pour tous ces chanteurs et danseurs qui se sont fondus dans la cohésion du plaisir de la ronde.

La bonne parole de la danse au chant ayant été partagée, il n’y a plus qu’à espérer la multiplication des adeptes qui pourront s’appuyer sur les outils d’apprentissage de ce même blog. La boucle de la ronde est bouclée !

aurit 5.jpg

Poster un commentaire

ATELIER CHANT A DANSER DE LA ST SYLVESTRE

 

Les chanteuses du Larèr proposent un atelier de rondes de Gascogne et de rondes de composition à l’occasion du réveillon de musique traditionnelle organisé par REVEILL’OC à Hagetaubin le 31décembre de 15 h à 17 h.

Les participants découvriront quelques chansons de danse en parler noir recueillies par Félix Arnaudin et les chorégraphies reconstituées à partir de ces sources. La problématique de cette recherche sera également abordée.

Pour prolonger ce répertoire, des chansons composées en français et en béarnais démontreront l’inépuisable plaisir de partager la danse au chant en se racontant des histoires d’aujourd’hui.

 

 

Poster un commentaire

LA BONNE AMBIANCE DU QUADRILLE et DES DANSES DE COUPLE A L’ANCIENNE

En 1996, l’Association Lo Larèr d’Escos a engagé une recherche auprès des anciens danseurs du village qui ont continué à pratiquer une forme de quadrille après la deuxième guerre mondiale à l’occasion des fêtes et des bals.

Une rencontre a réuni danseurs locaux, accompagnateurs et autres danseurs musiciens de territoires voisins intéressés par les répertoires d’autrefois. C’est là que nous avons découvert la connaissance des gens du Pays d’Orthe pour les danses de couple du début du XXème siècle.

Voici un montage vidéo de la manifestation. Ce document fera l’objet d’une nouvelle page dans le blog que vous pourrez facilement consulter.

2 Commentaires

NOUVEAU TUTORIEL DE CHANSON DE DANSE

pour se mettre au gascon en cadence :

Pour une meilleure lecture avec le plein écran, cliquez sur :

RONDE LA DINDOLETA

Poster un commentaire

Ô VACHES PYRÉNÉ-ÉES MEUH…

VOUS ÊTES MES A-A-MOURS…

2 Commentaires

OUVERTURE DES PINCEAUX D’AUTOMNE

Un événement qui peut agrémenter votre destination de visite dans la cité béarnaise du sel. La profusion des oeuvres et la multiplicité des styles feront certainement votre bonheur. Un peu victime du succès de cette exposition, on doit se confiner entre les cimaises du hall de la mairie. L’ambiance sonore y est colorée. A l’Ostau dou Saleys,  on peut prendre un peu plus de recul et presque percevoir le clapotis de l’eau. Le résultat des lauréats est visible sur internet. Mais rien ne vaut d’y aller juger par soi même et de sélectionner ses coups de coeur.

Poster un commentaire

LA MUSIQUE DU PONT DU CHEMIN DE FER

UNE PROMENADE INSOLITE DANS LA CAMPAGNE BEARNAISE

IMAG1251https://youtu.be/nLOTVUJRpug

2 Commentaires

Le Mont Saint Sauveur en Pays Basque

Sur le chemin de Gibraltar, le dernier accès au Mont Saint Sauveur est un sentier abrupt, glissant avec l’humidité. On arrive rapidement au dome.

Et là, une ambiance étrange vous envahit pour peu que le temps soit couvert.

D’un côté, les vallons doux et sympathiques de la campagne navarraise.

 

 

 

 

 

 

De l’autre, trois présences longilignes qui tentent de percer le ciel.

Un banc en demi cercle ombragé vous permet de contempler à moyenne distance ce panorama particulier sans aggraver vos cervicalgies.

Un paysage saisissant, beau de solitude et « d’insolitude » si vous permettez ce néologisme. Le grain menace dans la vallée.

Côté clair…

Côté sombre… plus réussi semble t’il.

Finalement ces stèles de chêne ont besoin d’être enveloppées de mystère. Elles en ressortent grandies !

Mais ce n’est pas le moment de s’éterniser « Dans le reflet du ciel » de Christian Lapie. La météo sévit. Plus que quelques minutes pour dévaler le chemin sans chute, à l’abri de la haie qui coupe le vent pluie.

N’oubliez pas que les cousines de ces stèles habitent l’ancien monastère des Franciscains de Saint Palais à l’ESPACE CHEMINS BIDEAK.

Au delà du goût esthétique de chacun, on ne peut rester indifférent à ces effigies de bois brut, surdimensionnées, taillées de manière rustique et qui, sans conteste, donnent une âme à leur site d’implantation.

 

 

Poster un commentaire

LE BAL DU SAUT BASQUE

IMAG0594[1]Les ateliers d’été de danse traditionnelle se sont clôturés avec l’orchestre local : cornemuse, accordéon diatonique et caisse claire. Les sauts les plus simples du Béarn et des danses d’animation ont invité les autochtones et les vacanciers à cette soirée festive. Une bonne méthode pédagogique « assimil » a fait le bonheur des nouveaux arrivants. Le cercle s’est animé avec beaucoup d’enthousiasme jusqu’au vin d’honneur final grandement apprécié malgré la fraîcheur automnale.

Poster un commentaire

GALERIE DE PORTRAITS RENAISSANCE A BIDACHE

 

LES ATTITUDES

PHOTOS DE GROUPE

 

2 Commentaires

LES DERNIERS COUPS DES FESTIVITÉS HISTORIQUES DE BIDACHE 3,4,5,6 août 2017

Dernier coup de canon pour la reconstitution de la bataille de Coutras

Derniers coups de théâtre pour la scénographie historique de la vie « deu noste rei Enric » et de la belle Corisande

Derniers coups d’épée à la table du Roy

Dernier coup d’éventail avant le bal masqué

La troupe des Companyons d’Orfée a ravi l’assistance avec ses intermèdes de danse et musique Renaissance

lors du spectacle et du banquet organisés par l’association Mosaïque de Bidache.

La magnificence des costumes et le raffinement des créations chorégraphies ont apporté le charme esthétique que cet événement attendait.

La dernière est pour ce soir. Hâtez-vous !