Poster un commentaire

LES ANIMATIONS DE L’ÉTÉ

IMAG0594[1]

L’atelier de danse traditionnelle a débuté le mardi 10 juillet sur la place des tilleuls à 21 h pour tous niveaux et tous publics et ce jusqu’au mardi 7 août 2018.

Assouplissez vos espadrilles pour découvrir le Saut Basque, le Quadrilh d’Escos, le baztango zortzikoa du Carnaval de Lanz, des danses de couple et autres répertoires d’animation. La séance gratuite est animée par Marie Hélène Hitta-Vignau de l’Association Lo Larèr d’Escos. 05.59.38.45.08.

Repli assuré en cas de mauvais temps.

IMAG0410[1] Le spectacle historique de Bidache se déroulera les 27, 28, 29 juillet et les 3, 4, 5 août 2018 en fin d’après midi. Les Companyons d’Orfée d’Escos agrémenteront cette fresque avec leurs compositions chorégraphiques (Moyen Age, époque baroque, XIXème siècle). Cette année, une création costumes verra le jour avec les amples robes à volants, les crinolines et les capelines de la cour d’Eugénie.

Publicités
Poster un commentaire

NOUVEAUX PAYSAGES

Les bassins des Gaves et de l’Adour ont connu des inondations d’ampleur exceptionnelle le mercredi 13 juin 2018.
Voici quelques paysages familiers transformés qui, de mémoire d’homme, ont bien surpris les riverains.

Montage Association Lo Larèr d’Escos
Photos Solange Serres
Fond sonore Celtic Music

 

Poster un commentaire

« A l’entorn de mon studio »

nau arroses dans le micro, arrosé fléyrejan bibe lou bét boutoun d’arrose, arrousé fléyrejan bibe lou bét boutoun d’argent »

A l’occasion des préparations du spectacle historique de Bidache, les Tai Cosi ont enregistré la ronde de Félix Arnaudin au studio professionnel de Simon Labeyriotte de Peyrehorade. Sous la houlette du metteur en scène, Panpi Barthaburu de Saint Palais, elles ont apporté une touche enjouée et spontanée au répertoire pour coller à l’esprit champêtre du scénario. Travail vite fait bien fait, à la grande satisfaction des organisateurs artistiques.

Le rendez-vous est pris pour la 1ère grande répétion le 15 juillet au château des Grammont.

tai cosi bl ibos 1

Les TAI COSI au bal de la Hesteyade d’Ibos 2018

Poster un commentaire

UN DE ENERO, DOS DE FEBRERO…

…TRES DE MARZO, CUATRO DE ABRIL, CINCO DE MAYO, SEIS DE JUNIO, SIETE DE JULIO SAN FERMIN…

Comme le décline la fameuse RONDA DE LA SAN FERMIN, le 5 mai fait partie du décompte festif qui donne un avant goût des célèbres liesses du 7 juillet à PAMPELUNE.
Ce jour là, une découverte historique de la ville, un bain dans son ambiance diurne et nocturne impressionnent forcément le promeneur de passage, surtout quand il est accueilli par de charmants hôtes pampelonais. Un voyage authentique dans le vif et dans le coeur de la Navarre qui scelle l’amitié Pampelonaise et Escossaise autour du Château Carrère d’Escos.

La longueur du diaporama n’a pas permis l’enregistrement des images en haute définition. Pour cela, il faut penser à cliquer sur la roue crantée (paramètres) en bas à droite de l’encart et sélectionner la qualité 1080p. Bonne lecture.

Poster un commentaire

LES TRÉSORS DE MOISSAC

Un stage de chant en musique ancienne fut l’occasion de découvrir à bicyclette les alentours de cette cité si réputée. Une promenade tranquille et verdoyante vous attend dans cette halte du chemin de St Jacques de Compostelle.

 

4 Commentaires

FLEURS DE BAL

IMAG2754.jpg

On ne pouvait douter que le village bigourdan d’Ibos était en fête les 13, 14 et 15 avril 2018. Les grilles des maisons et les rues étaient parées de décorations multicolores. La Hesteyade qui met à l’honneur le chant pyrénéen battait son plein.

IMAG2745.jpg

Après un « estanquet » bain de soleil, les Tai Cosi rejoignirent la salle Pierre Comet pour les balances puis la salle de La Bianave pour le repas d’accueil 4 macarons, entièrement maison.

IMAG2760.jpg

IMAG2762.jpg

Carte postale des Tai Cosi sur fond de Collégiale

Fini le tourisme. Passons aux choses sérieuses : le bal de la Hesteyade.

EBTè ! ouvrit la soirée avec un concert électro acoustique, voix. Joan Francès TISNER et François DUMEAUX présentèrent une musique d’avant garde tout fraîchement  inspirée d’une résidence d’artistes qui surprit un public fort nombreux et féru de danse.

Les Tai Cosi prirent le relais avec une vocalité plus attendue. Elles tentèrent de faire partager le plaisir archaïque de la ronde de la Grande Lande. L’entreprise ne fut pas facile.

Bal du futur ? Bal du passé ? Le public reste encore à inventer dans les contreforts pyrénéens !

Heureusement, les répertoires chantés plus « classiques » (danse de couple, rondeaux et branles) rassemblèrent tout le monde autour de l’enthousiasme et de la joie du mouvement.

Le bal atteignit son point d’orgue avec l’orchestre La Saucisse de St Michel. Ce groupe musette trad fit le bonheur d’un parquet impressionnant. On avait le sentiment de replonger dans les recueils d’harmonie des années 1930 qui eux même reprenaient les musiques du XIXème siècle.

L’école associative de musique traditionnelle de Tarbes, Balensoirs, offrit une belle prestation pour la danse et l’écoute. Après les derniers chants des Tai Cosi, la troupe descendit de scène pour un ultime pot pourri de rondeaux en acoustique. Il était tard et le public s’était restreint autour des « traileurs » locaux.

Un grand bal que cette hesteyade 2018 de par la variété et la qualité des intervenants, de par le nombre incroyable de participants. Une ambiance motivée et entraînante y règne ainsi que le plaisir de la rencontre. La configuration exceptionnelle de cet immense plancher de qualité continuera à attirer les amateurs de danse de toute la région.

IMAG2742.jpg

 

Poster un commentaire

TRAIL LAN LA DERI DERI DA

trail st pé de léren rondeauLe défi de rondeau non stop connut une ambiance dynamique et bon enfant au Festival du Primtemps de l’Arribèra 2018. De main de Maître, Jean-François Tisnèr garda la cadence tout en animant avec drôlerie ces 2 h continues de chant et de danse. Le « show biz » local des Chancaires fut bien sûr de la partie ainsi que Bastien des Tripoux (orchestre de la soirée) qui créa des intermèdes avec des rondes du Quercy.

Les Tai Cosi, pour leur part, assurèrent des poses avec leurs rondes de la Grande lande en apportant une accalmie du rythme, des changements chorégraphiques et une installation plus longue dans la chanson.

trail st pé de léren ronde.jpg

Le défi serait-il de 3 h l’an prochain ?